---------------------------

François-Xavier Harbec, conseiller en emploi

Site en construction, nouveautés en 2015! Développement de carrière Québec, Canada

Offres d'emplois / Amélioration du français au bureau / À propos

Nuisez-vous au climat de travail ? 
20 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Connaissez-vous une seule personne qui souhaite travailler dans un environnement où il y a des tensions entre les individus, où l’atmosphère est à couper au couteau, où les gens se regardent à peine?

Bien sûr que non ! Pourtant, il y a autour de nous beaucoup de gens qui travaillent à chaque jour dans un climat de ce genre. Pour différentes raisons, leur climat de travail a toujours été problématique, ou il s’est détérioré au fil du temps. C’est maintenant la règle du chacun pour soi, où règnent le manque de collaboration, la rétention de l’information, la compétition entre les membres d’une même équipe.

A qui la faute?

ll y a un effet d’entraînement, une forme de laisser-aller qui s’installe dans de tels environnements dysfonctionnels. On en vient à tolérer l’inacceptable, on préfère se taire plutôt que de s’objecter, on achète la paix, ou bien on argumente sur tout et sur rien! On ignore certains collègues, on dénigre la direction, on se plaint devant les clients.

On se retrouve prisonnier d’un cercle vicieux où l’attitude négative de chacun vient renforcer le mauvais climat de travail existant. Plus le climat est négatif, plus il est facile d’être négatif aussi.

Le plus souvent, c’est au patron ou au chef d’équipe qu’on reproche de ne pas avoir mis en place des conditions favorables à l’établissement d’un bon climat de travail. Mais au-delà du gestionnaire, chacune des personnes dans l’équipe n’aurait-elle pas aussi une part de responsabilité dans ce climat malsain? Comment briser ce cercle vicieux et assainir le climat de travail?

À vous de jouer!

On a tous intérêt à améliorer le climat de travail. Mais cela ne se fera pas sans efforts. Il faut d’abord prendre conscience de la nuisance qu’on occasionne soi-même par notre attitude, de l’effet d’entraînement que l’on crée autour de soi.

Il faut une bonne dose de volonté et même de courage pour aller à contre-courant. Chacun doit faire l’effort de cesser de critiquer. Chacun doit faire l’effort de s’exprimer de façon plus constructive, dans un esprit d’ouverture à l’autre.

Il faut aussi avoir le courage de proposer autre chose. Si je n’aime pas la façon dont mon patron s’adresse à moi parce qu’il me donne l’impression que je suis un simple numéro, comment pourrais-je l’aborder en toute simplicité pour le sensibiliser à cet effet démotivant? Mon patron a tout intérêt à savoir comment s’adresser à moi pour que je sois davantage motivée, à comprendre comment il peut obtenir le meilleur de moi-même.

Si mon voisin de bureau n’arrête pas de se plaindre tout au long de la journée, est-ce que j’ai le courage de lui faire savoir calmement que cela nuit à ma concentration? Il faut faire l’effort de communiquer sans confronter, pour créer une ouverture à la collaboration.

Un sain climat de travail passe par des marques d’attention et de reconnaissance au quotidien entre tous les individus qui composent l’équipe. Prenez le temps de saluer vos collègues à leur arrivée et au départ, offrez-leur votre aide pour certaines tâches, demandez-leur leur avis sur un dossier, etc.

Comment contribuer à un sain climat de travail ?

Pour travailler dans un climat agréable, chacun doit y mettre du sien. Il faut arriver, petit à petit, à créer un environnement où les gens s’entraident, partagent leurs informations, se consultent, collaborent entre eux. La collaboration est un retour d’ascenseur, un échange de bons sentiments. Le fait d’être sympathique envers nos collaborateurs contribue à un sain climat de travail et atténue la lourdeur du quotidien.

Que l’on soit patron ou employé, il s’agit de faire une place à chacun et de lui permettre de se sentir utile, compétent et apprécié. Ces 3 conditions sont nécessaires à la stimulation et à l’engagement au travail. Si l’une de ces conditions fait défaut, il est difficile pour la personne de s’épanouir au sein de l’équipe.

Pour améliorer le climat de travail, la recette est simple…

  • Être attentif à nos collègues et patrons, être sympathique envers eux
  • Reconnaître et apprécier leur mérite : leurs efforts, leur disponibilité, leurs résultats, leur attitude
  • Permettre à chacun dans l’équipe de se sentir utile, compétent et apprécié

Aujourd’hui, comment pouvez-vous contribuer à un sain climat de travail?

Sources : http://www.cib-rh.com/nouvelles-articles

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Rencontrez un Employeur :  8D Technologies
19 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Chaque mois, Jobboom présente le portrait d’un employeur figurant parmi les chefs de file de son secteur d’activité. Il dévoile son histoire, sa culture d’entreprise, ses besoins d’embauche et ses méthodes de recrutement.

Ce mois-ci: 8D Technologies.

Manuel Darveau, directeur génie logiciel et Renée Périgny, directrice Ressources Humaines chez 8D Technologies nous parlent de l’organisation dans ses moindres détails.

Jobboom : Présenter rapidement 8D Technologies: historique et aujourd’hui

Manuel Darveau : La compagnie 8D Technologies a été fondée à Montréal en 1996, tout d’abord comme une entreprise de consultation sur l’open source et les technologies Linux qui étaient en plein essor à ce moment-là.

Ensuite en 2002, nous avons développé le nouveau système de stationnement pour la ville de Montréal afin de remplacer les anciens parcmètres qui fonctionnaient avec du change par des bornes de stationnement modernes qui acceptent les cartes de crédit.

Cette expérience avec stationnement de Montréal nous a positionnés comme un partenaire naturel lorsque la ville a décidé de déployer un système de vélopartage inspiré des modèles européens. En 2009, le système est lancé avec 500 stations et remporte un succès populaire immédiat.

Dans les années qui ont suivi, nous avons répliqué le  système Bixi à Toronto mais aussi à l’international à Londres, à Melbourne en Australie, à Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis et dans plusieurs grandes villes aux États-Unis comme Washington, Minneapolis, Boston, San Francisco et également à New York où nous avons réalisé la révision d’un système concurrent.

En 2016, c’est 24 000 000  de locations qui ont été réalisées aux États-Unis par des millions d’utilisateurs. Et aux États-Unis, 80% des locations de vélo en libre-service qui ont été réalisées l’ont été sur un système Motivate.

Plus récemment, en février 2017, 8D Technologies a fusionné avec Motivate, organisation basée à New-York. Cette fusion a largement augmenté les effectifs de l’organisation; principalement parce que nous avons maintenant des bureaux locaux dans chacune des villes où l’on opère avec des techniciens qui interviennent sur la rue, des centres d’appels, et des forces marketing et de vente.

Au bureau de 8D Technologies à Montréal, nous sommes environ 85 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial.

À  New York où se trouve la maison mère de Motivate, pour un total de 900 personnes, nous avons un effectif corporatif de 200 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial comme à Montréal.

Jobboom : Quelles sont vos principales réalisations sur le Québec ?

Manuel Darveau : Le système de vélo en libre-service Bixi à Montréal est notre projet principal au Québec.

Nous avons également développé l’application mobile Spotcycle qui permet de savoir où se trouvent des vélos disponibles en libre-service dans une cinquantaine de villes à travers le monde.

8dtechnologies 3 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quelles sont les valeurs et les engagements  de 8D Technologies ?

Manuel Darveau : Notre mission est d’améliorer la mobilité des personnes en ville. Chez 8D Technologies, nous croyons que les systèmes de vélo en libre-service sont une des clés pour améliorer et faciliter cette mobilité, pour permettre aux habitants de faire le premier mile ou le dernier avant de rejoindre par exemple les transports en commun ou bien plus simplement d’aller faire une commission à proximité de chez eux.

On croit aussi chez 8D Technologies à la notion d’équité, c’est pourquoi nous avons dans chacune des villes où nous opérons des programmes à destination des populations à faibles revenus afin de leur permettre d’avoir accès à ces systèmes de vélo en libre-service grâce à des abonnements à prix réduit.

On pense que cela fait partie de la culture du vélo d’être très inclusif, de donner accès à des personnes de tout âge, de toutes origines, de toutes religions aux systèmes qu’on développe; une mixité à l’image des villes d’aujourd’hui.

Enfin notre premier engagement est de créer des emplois. Notre technologie est principalement développée au Québec ce qui nous a également permis de les créer et de les  conserver ici à Montréal.

Jobboom : Quels sont les principaux emplois disponibles chez 8D Technologies?

Manuel Darveau : Nous recrutons beaucoup de développeurs. Il s’agit d’un recrutement assez varié puisque nous nous développons toute la solution technologique, que ce soit logiciel ou matériel – du vélo jusqu’à l’application mobile.

Nous allons donc chercher des designers en circuit électronique, des designers au niveau firmware, des programmeurs web, mobiles, des programmeurs back end.

Jobboom : En matière de recrutement, quels sont en ce moment vos besoins principaux?

Manuel Darveau : Cela fait plusieurs années que nous développons et améliorons notre système de location de vélo et nous avons en ce moment plusieurs défis à relever.

Il nous faut d’abord faire évoluer notre plateforme pour supporter la demande. On ajoute en permanence de nouvelles fonctionnalités, on a des défis au niveau de la maintenabilité où on doit réussir à répondre à des besoins qui nous viennent des utilisateurs qui sont de plus en plus complexes.

Par exemple à New-York,  nous avons 12 000 vélos déployés et plusieurs millions de locations sont réalisées tous les mois. On cherche donc des talents qui vont pouvoir venir nous aider à l’améliorer, à le moderniser; des gens qui ont de l’expertise et de l’intérêt à développer des systèmes complexes avec des hauts volumes de données pour améliorer et moderniser notre «back office».

8dtechnologies 02 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels outils de recrutement utilisez-vous?

Renée Périgny : Nous utilisons plusieurs outils de recrutement mais le premier travail est de rédiger une description de poste complète. C’est l’outil de base pour réaliser des affichages et c’est ce qui permet de décrire précisément le poste, les tâches et de commencer à faire travailler l’imagination de nos candidats potentiels.

Nous effectuons des affichages traditionnels sur des sites de recherche d’emploi. Mais nous réalisons également des affichages sur les réseaux sociaux et dans les universités, dépendamment du nombre d’années d’expérience que nous cherchons pour le poste. Dans certaines universités, il existe des services de placements à vie avec lesquels nous collaborons. On peut donc les solliciter pour trouver un finissant afin de réaliser d’abord un stage puis éventuellement évoluer ensuite au sein de l’organisation  ou bien pour trouver un candidat avec déjà plusieurs années d’expérience professionnelle.

Nous organisons et participons également à des événements comme, par exemple, des portes ouvertes ou des salons liés à l’un de nos domaines d’affaires ce qui nous permet d’identifier et rencontrer de potentiels candidats actifs ou passifs. Aujourd’hui c’est cette approche qui fonctionne le mieux versus les affichages traditionnels.

L’entrevue est ensuite une des étapes primordiales de notre processus de recrutement. Nous utilisons des questionnaires structurés afin de pouvoir comparer sur des mêmes critères les candidats rencontrés pour un même poste. Ces critères peuvent aussi bien être d’ordre technique que de personnalité. Notre objectif est de recruter des personnes qui auront les compétences attendues pour le poste mais également qui s’adapteront à la culture de l’entreprise et de leur équipe. Nous ne recrutons pas pour 3 mois, nous souhaitons embaucher des personnes qui resteront et évolueront avec nous longtemps.

Jobboom : Quelles sont les qualités essentielles que vous recherchez chez vos employés?

Manuel Darveau : Chez 8D Technologies, ce que nous recherchons, ce sont des gens passionnés par leur travail mais qui aient aussi un grand sens de « l’ownership ». Dans notre culture d’entreprise, nous pensons que les gens doivent être en mesure de prendre des décisions, de faire des essais, de faire des erreurs, d’apprendre de celles-ci, de les corriger et de continuer. On croit aux petites équipes avec beaucoup d’autonomie avec un haut sens des responsabilités. Cela permet d’innover, d’innover plus rapidement, de développer des solutions plus complexes et plus intéressantes pour nos utilisateurs.

Il est essentiel pour nous de recruter des personnes avec un bon sens de la communication et des qualités relationnelles pour être capable de bien travailler en équipe et de maintenir une bonne ambiance de travail.

Renée Périgny : Au-delà de la passion et de la curiosité, nous recherchons des gagnants, des personnes engagées qui veulent faire avancer leur projet, leur équipe et l’organisation. Des personnes qui sont allumées par leur métier et qui sont motivées par le fait de venir à bout de leur projet pour que celui-ci sorte dans la rue afin que le public en bénéficie.

La croissance de 8D Technologies est constante depuis sa création et nous avons besoin de personnes qui aient le goût de monter dans ce train qui avance à toute vitesse.

Jobboom : Quelles sont vos qualités en tant qu’employeur? Qu’est-ce qui vous différencie?

Renée Périgny : Chez 8D Technologies, nous donnons constamment la parole à nos employés pour savoir ce qu’ils pensent. Nous écoutons bien sûr les demandes des utilisateurs pour connaitre leurs besoins mais nous écoutons aussi nos collaborateurs. C’est finalement eux et nos utilisateurs qui font du produit que nous développons ce qu’il est aujourd’hui et ce qu’il deviendra dans le futur.

D’un point de vue conciliation travail – famille, nous donnons la possibilité à nos employés de bénéficier d’horaires de travail flexibles et de plages de télétravail.

Nous encourageons la santé au travail, nous souhaitons que nos employés soient bien chez nous en leur proposant, entre autres, le comité social diverses activités. Ces dernières et l’attention que nous portons au bien-être de nos collaborateurs permettent de créer et maintenir une ambiance familiale.

8dtechnologies 04 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels éléments vous aident à attirer ET à retenir les talents?

Renée Périgny : Certains de nos collaborateurs sont là depuis le jour 1 de la création de 8D Technologies en 1996 !

Nous offrons des conditions de travail intéressantes et adaptées à notre époque, avec entre autres une politique d’horaires flexibles et de télétravail.

Mais nous pensons que c’est l’aspect humain de notre gestion qui nous permet de retenir les talents. La dynamique et la cohésion dans nos équipes sont très fortes.

Jobboom : Quelles sont les opportunités d’avancement au sein de 8D Technologies?

Renée Périgny : La première opportunité pour nos employés est de grandir, de gagner en séniorité au sein de l’organisation. Certains nous ont rejoints dans le cadre de leurs stages universitaires et ont ensuite été embauchés en contrat permanent pour continuer à travailler sur le projet qui leur avait été confié pendant le stage.

Nous offrons également l’opportunité d’évoluer sur d’autres postes. Par exemple, une personne arrivée chez nous en tant que développeur qui va démontrer de grandes qualités de gestionnaire, pourra évoluer sur un poste avec ou sans gestion d’employés. Sans gestion d’employé, il deviendra « lead » ou avec gestion d’employés, il deviendra chef d’équipe, « team lead ». C’est à dire qu’il aura comme tâche de faire évoluer les projets mais également de fixer les objectifs de l’équipe, d’évaluer les résultats de chaque membre de l’équipe mais aussi de faire de la reconnaissance au quotidien, de superviser le travail, de déléguer certaines tâches. Le manager participe également aux réflexions stratégiques de son équipe et de l’entreprise.

Il n y a pas de cheminement tout fait au sein de l’organisation mais il y a beaucoup d’ouvertures pour accompagner l’évolution de nos employés. Cela peut passer aussi par un enrichissement de leurs tâches, une évolution horizontale. Puisque nous avons la possibilité d’adapter nos postes aux atouts, compétences et souhaits de nos collaborateurs, pourquoi ne le ferions-nous pas !

Jobboom : Votre organisation est présente dans différents pays, existe-il un programme de mobilité interne ?

Renée Périgny : Nous avons déjà des échanges réguliers entre nos équipes puisque régulièrement des employés du bureau new yorkais nous rendent visite à Montréal et vice versa.

La fusion avec Motivate étant très récente, nous n’avons pas encore mis en place de programme de mobilité à proprement dit. Mais nous affichons les postes disponibles dans les deux pays.

Le 21 septembre prochain, 8D Technologies organise un 4@7 de recrutement / portes ouvertes à son bureau de Montréal. Apprenez-en plus sur leur technologie de vélo- partage qui fait rouler des systèmes à travers le monde. Parlez avec leurs équipes d’ingénierie, de production, de mobile et web, et plus encore.
Les places sont limitées ! Pour participer, inscrivez-vous en cliquant sur ce lien :https://lnkd.in/dAdHed4

Vous êtes intéressés par 8D Technologies ? Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Rencontrez un Employeur :  8D Technologies
18 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Chaque mois, Jobboom présente le portrait d’un employeur figurant parmi les chefs de file de son secteur d’activité. Il dévoile son histoire, sa culture d’entreprise, ses besoins d’embauche et ses méthodes de recrutement.

Ce mois-ci: 8D Technologies.

Manuel Darveau, directeur génie logiciel et Renée Périgny, directrice Ressources Humaines chez 8D Technologies nous parlent de l’organisation dans ses moindres détails.

Jobboom : Présenter rapidement 8D Technologies: historique et aujourd’hui

Manuel Darveau : La compagnie 8D Technologies a été fondée à Montréal en 1996, tout d’abord comme une entreprise de consultation sur l’open source et les technologies Linux qui étaient en plein essor à ce moment-là.

Ensuite en 2002, nous avons développé le nouveau système de stationnement pour la ville de Montréal afin de remplacer les anciens parcmètres qui fonctionnaient avec du change par des bornes de stationnement modernes qui acceptent les cartes de crédit.

Cette expérience avec stationnement de Montréal nous a positionnés comme un partenaire naturel lorsque la ville a décidé de déployer un système de vélopartage inspiré des modèles européens. En 2009, le système est lancé avec 500 stations et remporte un succès populaire immédiat.

Dans les années qui ont suivi, nous avons répliqué le  système Bixi à Toronto mais aussi à l’international à Londres, à Melbourne en Australie, à Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis et dans plusieurs grandes villes aux États-Unis comme Washington, Minneapolis, Boston, San Francisco et également à New York où nous avons réalisé la révision d’un système concurrent.

En 2016, c’est 24 000 000  de locations qui ont été réalisées aux États-Unis par des millions d’utilisateurs. Et aux États-Unis, 80% des locations de vélo en libre-service qui ont été réalisées l’ont été sur un système Motivate.

Plus récemment, en février 2017, 8D Technologies a fusionné avec Motivate, organisation basée à New-York. Cette fusion a largement augmenté les effectifs de l’organisation; principalement parce que nous avons maintenant des bureaux locaux dans chacune des villes où l’on opère avec des techniciens qui interviennent sur la rue, des centres d’appels, et des forces marketing et de vente.

Au bureau de 8D Technologies à Montréal, nous sommes environ 85 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial.

À  New York où se trouve la maison mère de Motivate, pour un total de 900 personnes, nous avons un effectif corporatif de 200 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial comme à Montréal.

Jobboom : Quelles sont vos principales réalisations sur le Québec ?

Manuel Darveau : Le système de vélo en libre-service Bixi à Montréal est notre projet principal au Québec.

Nous avons également développé l’application mobile Spotcycle qui permet de savoir où se trouvent des vélos disponibles en libre-service dans une cinquantaine de villes à travers le monde.

8dtechnologies 3 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quelles sont les valeurs et les engagements  de 8D Technologies ?

Manuel Darveau : Notre mission est d’améliorer la mobilité des personnes en ville. Chez 8D Technologies, nous croyons que les systèmes de vélo en libre-service sont une des clés pour améliorer et faciliter cette mobilité, pour permettre aux habitants de faire le premier mile ou le dernier avant de rejoindre par exemple les transports en commun ou bien plus simplement d’aller faire une commission à proximité de chez eux.

On croit aussi chez 8D Technologies à la notion d’équité, c’est pourquoi nous avons dans chacune des villes où nous opérons des programmes à destination des populations à faibles revenus afin de leur permettre d’avoir accès à ces systèmes de vélo en libre-service grâce à des abonnements à prix réduit.

On pense que cela fait partie de la culture du vélo d’être très inclusif, de donner accès à des personnes de tout âge, de toutes origines, de toutes religions aux systèmes qu’on développe; une mixité à l’image des villes d’aujourd’hui.

Enfin notre premier engagement est de créer des emplois. Notre technologie est principalement développée au Québec ce qui nous a également permis de les créer et de les  conserver ici à Montréal.

Jobboom : Quels sont les principaux emplois disponibles chez 8D Technologies?

Manuel Darveau : Nous recrutons beaucoup de développeurs. Il s’agit d’un recrutement assez varié puisque nous nous développons toute la solution technologique, que ce soit logiciel ou matériel – du vélo jusqu’à l’application mobile.

Nous allons donc chercher des designers en circuit électronique, des designers au niveau firmware, des programmeurs web, mobiles, des programmeurs back end.

Jobboom : En matière de recrutement, quels sont en ce moment vos besoins principaux?

Manuel Darveau : Cela fait plusieurs années que nous développons et améliorons notre système de location de vélo et nous avons en ce moment plusieurs défis à relever.

Il nous faut d’abord faire évoluer notre plateforme pour supporter la demande. On ajoute en permanence de nouvelles fonctionnalités, on a des défis au niveau de la maintenabilité où on doit réussir à répondre à des besoins qui nous viennent des utilisateurs qui sont de plus en plus complexes.

Par exemple à New-York,  nous avons 12 000 vélos déployés et plusieurs millions de locations sont réalisées tous les mois. On cherche donc des talents qui vont pouvoir venir nous aider à l’améliorer, à le moderniser; des gens qui ont de l’expertise et de l’intérêt à développer des systèmes complexes avec des hauts volumes de données pour améliorer et moderniser notre «back office».

8dtechnologies 02 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels outils de recrutement utilisez-vous?

Renée Périgny : Nous utilisons plusieurs outils de recrutement mais le premier travail est de rédiger une description de poste complète. C’est l’outil de base pour réaliser des affichages et c’est ce qui permet de décrire précisément le poste, les tâches et de commencer à faire travailler l’imagination de nos candidats potentiels.

Nous effectuons des affichages traditionnels sur des sites de recherche d’emploi. Mais nous réalisons également des affichages sur les réseaux sociaux et dans les universités, dépendamment du nombre d’années d’expérience que nous cherchons pour le poste. Dans certaines universités, il existe des services de placements à vie avec lesquels nous collaborons. On peut donc les solliciter pour trouver un finissant afin de réaliser d’abord un stage puis éventuellement évoluer ensuite au sein de l’organisation  ou bien pour trouver un candidat avec déjà plusieurs années d’expérience professionnelle.

Nous organisons et participons également à des événements comme, par exemple, des portes ouvertes ou des salons liés à l’un de nos domaines d’affaires ce qui nous permet d’identifier et rencontrer de potentiels candidats actifs ou passifs. Aujourd’hui c’est cette approche qui fonctionne le mieux versus les affichages traditionnels.

L’entrevue est ensuite une des étapes primordiales de notre processus de recrutement. Nous utilisons des questionnaires structurés afin de pouvoir comparer sur des mêmes critères les candidats rencontrés pour un même poste. Ces critères peuvent aussi bien être d’ordre technique que de personnalité. Notre objectif est de recruter des personnes qui auront les compétences attendues pour le poste mais également qui s’adapteront à la culture de l’entreprise et de leur équipe. Nous ne recrutons pas pour 3 mois, nous souhaitons embaucher des personnes qui resteront et évolueront avec nous longtemps.

Jobboom : Quelles sont les qualités essentielles que vous recherchez chez vos employés?

Manuel Darveau : Chez 8D Technologies, ce que nous recherchons, ce sont des gens passionnés par leur travail mais qui aient aussi un grand sens de « l’ownership ». Dans notre culture d’entreprise, nous pensons que les gens doivent être en mesure de prendre des décisions, de faire des essais, de faire des erreurs, d’apprendre de celles-ci, de les corriger et de continuer. On croit aux petites équipes avec beaucoup d’autonomie avec un haut sens des responsabilités. Cela permet d’innover, d’innover plus rapidement, de développer des solutions plus complexes et plus intéressantes pour nos utilisateurs.

Il est essentiel pour nous de recruter des personnes avec un bon sens de la communication et des qualités relationnelles pour être capable de bien travailler en équipe et de maintenir une bonne ambiance de travail.

Renée Périgny : Au-delà de la passion et de la curiosité, nous recherchons des gagnants, des personnes engagées qui veulent faire avancer leur projet, leur équipe et l’organisation. Des personnes qui sont allumées par leur métier et qui sont motivées par le fait de venir à bout de leur projet pour que celui-ci sorte dans la rue afin que le public en bénéficie.

La croissance de 8D Technologies est constante depuis sa création et nous avons besoin de personnes qui aient le goût de monter dans ce train qui avance à toute vitesse.

Jobboom : Quelles sont vos qualités en tant qu’employeur? Qu’est-ce qui vous différencie?

Renée Périgny : Chez 8D Technologies, nous donnons constamment la parole à nos employés pour savoir ce qu’ils pensent. Nous écoutons bien sûr les demandes des utilisateurs pour connaitre leurs besoins mais nous écoutons aussi nos collaborateurs. C’est finalement eux et nos utilisateurs qui font du produit que nous développons ce qu’il est aujourd’hui et ce qu’il deviendra dans le futur.

D’un point de vue conciliation travail – famille, nous donnons la possibilité à nos employés de bénéficier d’horaires de travail flexibles et de plages de télétravail.

Nous encourageons la santé au travail, nous souhaitons que nos employés soient bien chez nous en leur proposant, entre autres, le comité social diverses activités. Ces dernières et l’attention que nous portons au bien-être de nos collaborateurs permettent de créer et maintenir une ambiance familiale.

8dtechnologies 04 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels éléments vous aident à attirer ET à retenir les talents?

Renée Périgny : Certains de nos collaborateurs sont là depuis le jour 1 de la création de 8D Technologies en 1996 !

Nous offrons des conditions de travail intéressantes et adaptées à notre époque, avec entre autres une politique d’horaires flexibles et de télétravail.

Mais nous pensons que c’est l’aspect humain de notre gestion qui nous permet de retenir les talents. La dynamique et la cohésion dans nos équipes sont très fortes.

Jobboom : Quelles sont les opportunités d’avancement au sein de 8D Technologies?

Renée Périgny : La première opportunité pour nos employés est de grandir, de gagner en séniorité au sein de l’organisation. Certains nous ont rejoints dans le cadre de leurs stages universitaires et ont ensuite été embauchés en contrat permanent pour continuer à travailler sur le projet qui leur avait été confié pendant le stage.

Nous offrons également l’opportunité d’évoluer sur d’autres postes. Par exemple, une personne arrivée chez nous en tant que développeur qui va démontrer de grandes qualités de gestionnaire, pourra évoluer sur un poste avec ou sans gestion d’employés. Sans gestion d’employé, il deviendra « lead » ou avec gestion d’employés, il deviendra chef d’équipe, « team lead ». C’est à dire qu’il aura comme tâche de faire évoluer les projets mais également de fixer les objectifs de l’équipe, d’évaluer les résultats de chaque membre de l’équipe mais aussi de faire de la reconnaissance au quotidien, de superviser le travail, de déléguer certaines tâches. Le manager participe également aux réflexions stratégiques de son équipe et de l’entreprise.

Il n y a pas de cheminement tout fait au sein de l’organisation mais il y a beaucoup d’ouvertures pour accompagner l’évolution de nos employés. Cela peut passer aussi par un enrichissement de leurs tâches, une évolution horizontale. Puisque nous avons la possibilité d’adapter nos postes aux atouts, compétences et souhaits de nos collaborateurs, pourquoi ne le ferions-nous pas !

Jobboom : Votre organisation est présente dans différents pays, existe-il un programme de mobilité interne ?

Renée Périgny : Nous avons déjà des échanges réguliers entre nos équipes puisque régulièrement des employés du bureau new yorkais nous rendent visite à Montréal et vice versa.

La fusion avec Motivate étant très récente, nous n’avons pas encore mis en place de programme de mobilité à proprement dit. Mais nous affichons les postes disponibles dans les deux pays.

Le 21 septembre prochain, 8D Technologies organise un 4@7 de recrutement / portes ouvertes à son bureau de Montréal. Apprenez-en plus sur leur technologie de vélo- partage qui fait rouler des systèmes à travers le monde. Parlez avec leurs équipes d’ingénierie, de production, de mobile et web, et plus encore.
Les places sont limitées ! Pour participer, inscrivez-vous en cliquant sur ce lien :https://lnkd.in/dAdHed4

Vous êtes intéressés par 8D Technologies ? Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Rencontrez un Employeur :  8D Technologies
17 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Chaque mois, Jobboom présente le portrait d’un employeur figurant parmi les chefs de file de son secteur d’activité. Il dévoile son histoire, sa culture d’entreprise, ses besoins d’embauche et ses méthodes de recrutement.

Ce mois-ci: 8D Technologies.

Manuel Darveau, directeur génie logiciel et Renée Périgny, directrice Ressources Humaines chez 8D Technologies nous parlent de l’organisation dans ses moindres détails.

Jobboom : Présenter rapidement 8D Technologies: historique et aujourd’hui

Manuel Darveau : La compagnie 8D Technologies a été fondée à Montréal en 1996, tout d’abord comme une entreprise de consultation sur l’open source et les technologies Linux qui étaient en plein essor à ce moment-là.

Ensuite en 2002, nous avons développé le nouveau système de stationnement pour la ville de Montréal afin de remplacer les anciens parcmètres qui fonctionnaient avec du change par des bornes de stationnement modernes qui acceptent les cartes de crédit.

Cette expérience avec stationnement de Montréal nous a positionnés comme un partenaire naturel lorsque la ville a décidé de déployer un système de vélopartage inspiré des modèles européens. En 2009, le système est lancé avec 500 stations et remporte un succès populaire immédiat.

Dans les années qui ont suivi, nous avons répliqué le  système Bixi à Toronto mais aussi à l’international à Londres, à Melbourne en Australie, à Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis et dans plusieurs grandes villes aux États-Unis comme Washington, Minneapolis, Boston, San Francisco et également à New York où nous avons réalisé la révision d’un système concurrent.

En 2016, c’est 24 000 000  de locations qui ont été réalisées aux États-Unis par des millions d’utilisateurs. Et aux États-Unis, 80% des locations de vélo en libre-service qui ont été réalisées l’ont été sur un système Motivate.

Plus récemment, en février 2017, 8D Technologies a fusionné avec Motivate, organisation basée à New-York. Cette fusion a largement augmenté les effectifs de l’organisation; principalement parce que nous avons maintenant des bureaux locaux dans chacune des villes où l’on opère avec des techniciens qui interviennent sur la rue, des centres d’appels, et des forces marketing et de vente.

Au bureau de 8D Technologies à Montréal, nous sommes environ 85 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial.

À  New York où se trouve la maison mère de Motivate, pour un total de 900 personnes, nous avons un effectif corporatif de 200 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial comme à Montréal.

Jobboom : Quelles sont vos principales réalisations sur le Québec ?

Manuel Darveau : Le système de vélo en libre-service Bixi à Montréal est notre projet principal au Québec.

Nous avons également développé l’application mobile Spotcycle qui permet de savoir où se trouvent des vélos disponibles en libre-service dans une cinquantaine de villes à travers le monde.

8dtechnologies 3 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quelles sont les valeurs et les engagements  de 8D Technologies ?

Manuel Darveau : Notre mission est d’améliorer la mobilité des personnes en ville. Chez 8D Technologies, nous croyons que les systèmes de vélo en libre-service sont une des clés pour améliorer et faciliter cette mobilité, pour permettre aux habitants de faire le premier mile ou le dernier avant de rejoindre par exemple les transports en commun ou bien plus simplement d’aller faire une commission à proximité de chez eux.

On croit aussi chez 8D Technologies à la notion d’équité, c’est pourquoi nous avons dans chacune des villes où nous opérons des programmes à destination des populations à faibles revenus afin de leur permettre d’avoir accès à ces systèmes de vélo en libre-service grâce à des abonnements à prix réduit.

On pense que cela fait partie de la culture du vélo d’être très inclusif, de donner accès à des personnes de tout âge, de toutes origines, de toutes religions aux systèmes qu’on développe; une mixité à l’image des villes d’aujourd’hui.

Enfin notre premier engagement est de créer des emplois. Notre technologie est principalement développée au Québec ce qui nous a également permis de les créer et de les  conserver ici à Montréal.

Jobboom : Quels sont les principaux emplois disponibles chez 8D Technologies?

Manuel Darveau : Nous recrutons beaucoup de développeurs. Il s’agit d’un recrutement assez varié puisque nous nous développons toute la solution technologique, que ce soit logiciel ou matériel – du vélo jusqu’à l’application mobile.

Nous allons donc chercher des designers en circuit électronique, des designers au niveau firmware, des programmeurs web, mobiles, des programmeurs back end.

Jobboom : En matière de recrutement, quels sont en ce moment vos besoins principaux?

Manuel Darveau : Cela fait plusieurs années que nous développons et améliorons notre système de location de vélo et nous avons en ce moment plusieurs défis à relever.

Il nous faut d’abord faire évoluer notre plateforme pour supporter la demande. On ajoute en permanence de nouvelles fonctionnalités, on a des défis au niveau de la maintenabilité où on doit réussir à répondre à des besoins qui nous viennent des utilisateurs qui sont de plus en plus complexes.

Par exemple à New-York,  nous avons 12 000 vélos déployés et plusieurs millions de locations sont réalisées tous les mois. On cherche donc des talents qui vont pouvoir venir nous aider à l’améliorer, à le moderniser; des gens qui ont de l’expertise et de l’intérêt à développer des systèmes complexes avec des hauts volumes de données pour améliorer et moderniser notre «back office».

8dtechnologies 02 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels outils de recrutement utilisez-vous?

Renée Périgny : Nous utilisons plusieurs outils de recrutement mais le premier travail est de rédiger une description de poste complète. C’est l’outil de base pour réaliser des affichages et c’est ce qui permet de décrire précisément le poste, les tâches et de commencer à faire travailler l’imagination de nos candidats potentiels.

Nous effectuons des affichages traditionnels sur des sites de recherche d’emploi. Mais nous réalisons également des affichages sur les réseaux sociaux et dans les universités, dépendamment du nombre d’années d’expérience que nous cherchons pour le poste. Dans certaines universités, il existe des services de placements à vie avec lesquels nous collaborons. On peut donc les solliciter pour trouver un finissant afin de réaliser d’abord un stage puis éventuellement évoluer ensuite au sein de l’organisation  ou bien pour trouver un candidat avec déjà plusieurs années d’expérience professionnelle.

Nous organisons et participons également à des événements comme, par exemple, des portes ouvertes ou des salons liés à l’un de nos domaines d’affaires ce qui nous permet d’identifier et rencontrer de potentiels candidats actifs ou passifs. Aujourd’hui c’est cette approche qui fonctionne le mieux versus les affichages traditionnels.

L’entrevue est ensuite une des étapes primordiales de notre processus de recrutement. Nous utilisons des questionnaires structurés afin de pouvoir comparer sur des mêmes critères les candidats rencontrés pour un même poste. Ces critères peuvent aussi bien être d’ordre technique que de personnalité. Notre objectif est de recruter des personnes qui auront les compétences attendues pour le poste mais également qui s’adapteront à la culture de l’entreprise et de leur équipe. Nous ne recrutons pas pour 3 mois, nous souhaitons embaucher des personnes qui resteront et évolueront avec nous longtemps.

Jobboom : Quelles sont les qualités essentielles que vous recherchez chez vos employés?

Manuel Darveau : Chez 8D Technologies, ce que nous recherchons, ce sont des gens passionnés par leur travail mais qui aient aussi un grand sens de « l’ownership ». Dans notre culture d’entreprise, nous pensons que les gens doivent être en mesure de prendre des décisions, de faire des essais, de faire des erreurs, d’apprendre de celles-ci, de les corriger et de continuer. On croit aux petites équipes avec beaucoup d’autonomie avec un haut sens des responsabilités. Cela permet d’innover, d’innover plus rapidement, de développer des solutions plus complexes et plus intéressantes pour nos utilisateurs.

Il est essentiel pour nous de recruter des personnes avec un bon sens de la communication et des qualités relationnelles pour être capable de bien travailler en équipe et de maintenir une bonne ambiance de travail.

Renée Périgny : Au-delà de la passion et de la curiosité, nous recherchons des gagnants, des personnes engagées qui veulent faire avancer leur projet, leur équipe et l’organisation. Des personnes qui sont allumées par leur métier et qui sont motivées par le fait de venir à bout de leur projet pour que celui-ci sorte dans la rue afin que le public en bénéficie.

La croissance de 8D Technologies est constante depuis sa création et nous avons besoin de personnes qui aient le goût de monter dans ce train qui avance à toute vitesse.

Jobboom : Quelles sont vos qualités en tant qu’employeur? Qu’est-ce qui vous différencie?

Renée Périgny : Chez 8D Technologies, nous donnons constamment la parole à nos employés pour savoir ce qu’ils pensent. Nous écoutons bien sûr les demandes des utilisateurs pour connaitre leurs besoins mais nous écoutons aussi nos collaborateurs. C’est finalement eux et nos utilisateurs qui font du produit que nous développons ce qu’il est aujourd’hui et ce qu’il deviendra dans le futur.

D’un point de vue conciliation travail – famille, nous donnons la possibilité à nos employés de bénéficier d’horaires de travail flexibles et de plages de télétravail.

Nous encourageons la santé au travail, nous souhaitons que nos employés soient bien chez nous en leur proposant, entre autres, le comité social diverses activités. Ces dernières et l’attention que nous portons au bien-être de nos collaborateurs permettent de créer et maintenir une ambiance familiale.

8dtechnologies 04 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels éléments vous aident à attirer ET à retenir les talents?

Renée Périgny : Certains de nos collaborateurs sont là depuis le jour 1 de la création de 8D Technologies en 1996 !

Nous offrons des conditions de travail intéressantes et adaptées à notre époque, avec entre autres une politique d’horaires flexibles et de télétravail.

Mais nous pensons que c’est l’aspect humain de notre gestion qui nous permet de retenir les talents. La dynamique et la cohésion dans nos équipes sont très fortes.

Jobboom : Quelles sont les opportunités d’avancement au sein de 8D Technologies?

Renée Périgny : La première opportunité pour nos employés est de grandir, de gagner en séniorité au sein de l’organisation. Certains nous ont rejoints dans le cadre de leurs stages universitaires et ont ensuite été embauchés en contrat permanent pour continuer à travailler sur le projet qui leur avait été confié pendant le stage.

Nous offrons également l’opportunité d’évoluer sur d’autres postes. Par exemple, une personne arrivée chez nous en tant que développeur qui va démontrer de grandes qualités de gestionnaire, pourra évoluer sur un poste avec ou sans gestion d’employés. Sans gestion d’employé, il deviendra « lead » ou avec gestion d’employés, il deviendra chef d’équipe, « team lead ». C’est à dire qu’il aura comme tâche de faire évoluer les projets mais également de fixer les objectifs de l’équipe, d’évaluer les résultats de chaque membre de l’équipe mais aussi de faire de la reconnaissance au quotidien, de superviser le travail, de déléguer certaines tâches. Le manager participe également aux réflexions stratégiques de son équipe et de l’entreprise.

Il n y a pas de cheminement tout fait au sein de l’organisation mais il y a beaucoup d’ouvertures pour accompagner l’évolution de nos employés. Cela peut passer aussi par un enrichissement de leurs tâches, une évolution horizontale. Puisque nous avons la possibilité d’adapter nos postes aux atouts, compétences et souhaits de nos collaborateurs, pourquoi ne le ferions-nous pas !

Jobboom : Votre organisation est présente dans différents pays, existe-il un programme de mobilité interne ?

Renée Périgny : Nous avons déjà des échanges réguliers entre nos équipes puisque régulièrement des employés du bureau new yorkais nous rendent visite à Montréal et vice versa.

La fusion avec Motivate étant très récente, nous n’avons pas encore mis en place de programme de mobilité à proprement dit. Mais nous affichons les postes disponibles dans les deux pays.

Le 21 septembre prochain, 8D Technologies organise un 4@7 de recrutement / portes ouvertes à son bureau de Montréal. Apprenez-en plus sur leur technologie de vélo- partage qui fait rouler des systèmes à travers le monde. Parlez avec leurs équipes d’ingénierie, de production, de mobile et web, et plus encore.
Les places sont limitées ! Pour participer, inscrivez-vous en cliquant sur ce lien :https://lnkd.in/dAdHed4

Vous êtes intéressés par 8D Technologies ? Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Rencontrez un Employeur :  8D Technologies
16 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Chaque mois, Jobboom présente le portrait d’un employeur figurant parmi les chefs de file de son secteur d’activité. Il dévoile son histoire, sa culture d’entreprise, ses besoins d’embauche et ses méthodes de recrutement.

Ce mois-ci: 8D Technologies.

Manuel Darveau, directeur génie logiciel et Renée Périgny, directrice Ressources Humaines chez 8D Technologies nous parlent de l’organisation dans ses moindres détails.

Jobboom : Présenter rapidement 8D Technologies: historique et aujourd’hui

Manuel Darveau : La compagnie 8D Technologies a été fondée à Montréal en 1996, tout d’abord comme une entreprise de consultation sur l’open source et les technologies Linux qui étaient en plein essor à ce moment-là.

Ensuite en 2002, nous avons développé le nouveau système de stationnement pour la ville de Montréal afin de remplacer les anciens parcmètres qui fonctionnaient avec du change par des bornes de stationnement modernes qui acceptent les cartes de crédit.

Cette expérience avec stationnement de Montréal nous a positionnés comme un partenaire naturel lorsque la ville a décidé de déployer un système de vélopartage inspiré des modèles européens. En 2009, le système est lancé avec 500 stations et remporte un succès populaire immédiat.

Dans les années qui ont suivi, nous avons répliqué le  système Bixi à Toronto mais aussi à l’international à Londres, à Melbourne en Australie, à Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis et dans plusieurs grandes villes aux États-Unis comme Washington, Minneapolis, Boston, San Francisco et également à New York où nous avons réalisé la révision d’un système concurrent.

En 2016, c’est 24 000 000  de locations qui ont été réalisées aux États-Unis par des millions d’utilisateurs. Et aux États-Unis, 80% des locations de vélo en libre-service qui ont été réalisées l’ont été sur un système Motivate.

Plus récemment, en février 2017, 8D Technologies a fusionné avec Motivate, organisation basée à New-York. Cette fusion a largement augmenté les effectifs de l’organisation; principalement parce que nous avons maintenant des bureaux locaux dans chacune des villes où l’on opère avec des techniciens qui interviennent sur la rue, des centres d’appels, et des forces marketing et de vente.

Au bureau de 8D Technologies à Montréal, nous sommes environ 85 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial.

À  New York où se trouve la maison mère de Motivate, pour un total de 900 personnes, nous avons un effectif corporatif de 200 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial comme à Montréal.

Jobboom : Quelles sont vos principales réalisations sur le Québec ?

Manuel Darveau : Le système de vélo en libre-service Bixi à Montréal est notre projet principal au Québec.

Nous avons également développé l’application mobile Spotcycle qui permet de savoir où se trouvent des vélos disponibles en libre-service dans une cinquantaine de villes à travers le monde.

8dtechnologies 3 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quelles sont les valeurs et les engagements  de 8D Technologies ?

Manuel Darveau : Notre mission est d’améliorer la mobilité des personnes en ville. Chez 8D Technologies, nous croyons que les systèmes de vélo en libre-service sont une des clés pour améliorer et faciliter cette mobilité, pour permettre aux habitants de faire le premier mile ou le dernier avant de rejoindre par exemple les transports en commun ou bien plus simplement d’aller faire une commission à proximité de chez eux.

On croit aussi chez 8D Technologies à la notion d’équité, c’est pourquoi nous avons dans chacune des villes où nous opérons des programmes à destination des populations à faibles revenus afin de leur permettre d’avoir accès à ces systèmes de vélo en libre-service grâce à des abonnements à prix réduit.

On pense que cela fait partie de la culture du vélo d’être très inclusif, de donner accès à des personnes de tout âge, de toutes origines, de toutes religions aux systèmes qu’on développe; une mixité à l’image des villes d’aujourd’hui.

Enfin notre premier engagement est de créer des emplois. Notre technologie est principalement développée au Québec ce qui nous a également permis de les créer et de les  conserver ici à Montréal.

Jobboom : Quels sont les principaux emplois disponibles chez 8D Technologies?

Manuel Darveau : Nous recrutons beaucoup de développeurs. Il s’agit d’un recrutement assez varié puisque nous nous développons toute la solution technologique, que ce soit logiciel ou matériel – du vélo jusqu’à l’application mobile.

Nous allons donc chercher des designers en circuit électronique, des designers au niveau firmware, des programmeurs web, mobiles, des programmeurs back end.

Jobboom : En matière de recrutement, quels sont en ce moment vos besoins principaux?

Manuel Darveau : Cela fait plusieurs années que nous développons et améliorons notre système de location de vélo et nous avons en ce moment plusieurs défis à relever.

Il nous faut d’abord faire évoluer notre plateforme pour supporter la demande. On ajoute en permanence de nouvelles fonctionnalités, on a des défis au niveau de la maintenabilité où on doit réussir à répondre à des besoins qui nous viennent des utilisateurs qui sont de plus en plus complexes.

Par exemple à New-York,  nous avons 12 000 vélos déployés et plusieurs millions de locations sont réalisées tous les mois. On cherche donc des talents qui vont pouvoir venir nous aider à l’améliorer, à le moderniser; des gens qui ont de l’expertise et de l’intérêt à développer des systèmes complexes avec des hauts volumes de données pour améliorer et moderniser notre «back office».

8dtechnologies 02 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels outils de recrutement utilisez-vous?

Renée Périgny : Nous utilisons plusieurs outils de recrutement mais le premier travail est de rédiger une description de poste complète. C’est l’outil de base pour réaliser des affichages et c’est ce qui permet de décrire précisément le poste, les tâches et de commencer à faire travailler l’imagination de nos candidats potentiels.

Nous effectuons des affichages traditionnels sur des sites de recherche d’emploi. Mais nous réalisons également des affichages sur les réseaux sociaux et dans les universités, dépendamment du nombre d’années d’expérience que nous cherchons pour le poste. Dans certaines universités, il existe des services de placements à vie avec lesquels nous collaborons. On peut donc les solliciter pour trouver un finissant afin de réaliser d’abord un stage puis éventuellement évoluer ensuite au sein de l’organisation  ou bien pour trouver un candidat avec déjà plusieurs années d’expérience professionnelle.

Nous organisons et participons également à des événements comme, par exemple, des portes ouvertes ou des salons liés à l’un de nos domaines d’affaires ce qui nous permet d’identifier et rencontrer de potentiels candidats actifs ou passifs. Aujourd’hui c’est cette approche qui fonctionne le mieux versus les affichages traditionnels.

L’entrevue est ensuite une des étapes primordiales de notre processus de recrutement. Nous utilisons des questionnaires structurés afin de pouvoir comparer sur des mêmes critères les candidats rencontrés pour un même poste. Ces critères peuvent aussi bien être d’ordre technique que de personnalité. Notre objectif est de recruter des personnes qui auront les compétences attendues pour le poste mais également qui s’adapteront à la culture de l’entreprise et de leur équipe. Nous ne recrutons pas pour 3 mois, nous souhaitons embaucher des personnes qui resteront et évolueront avec nous longtemps.

Jobboom : Quelles sont les qualités essentielles que vous recherchez chez vos employés?

Manuel Darveau : Chez 8D Technologies, ce que nous recherchons, ce sont des gens passionnés par leur travail mais qui aient aussi un grand sens de « l’ownership ». Dans notre culture d’entreprise, nous pensons que les gens doivent être en mesure de prendre des décisions, de faire des essais, de faire des erreurs, d’apprendre de celles-ci, de les corriger et de continuer. On croit aux petites équipes avec beaucoup d’autonomie avec un haut sens des responsabilités. Cela permet d’innover, d’innover plus rapidement, de développer des solutions plus complexes et plus intéressantes pour nos utilisateurs.

Il est essentiel pour nous de recruter des personnes avec un bon sens de la communication et des qualités relationnelles pour être capable de bien travailler en équipe et de maintenir une bonne ambiance de travail.

Renée Périgny : Au-delà de la passion et de la curiosité, nous recherchons des gagnants, des personnes engagées qui veulent faire avancer leur projet, leur équipe et l’organisation. Des personnes qui sont allumées par leur métier et qui sont motivées par le fait de venir à bout de leur projet pour que celui-ci sorte dans la rue afin que le public en bénéficie.

La croissance de 8D Technologies est constante depuis sa création et nous avons besoin de personnes qui aient le goût de monter dans ce train qui avance à toute vitesse.

Jobboom : Quelles sont vos qualités en tant qu’employeur? Qu’est-ce qui vous différencie?

Renée Périgny : Chez 8D Technologies, nous donnons constamment la parole à nos employés pour savoir ce qu’ils pensent. Nous écoutons bien sûr les demandes des utilisateurs pour connaitre leurs besoins mais nous écoutons aussi nos collaborateurs. C’est finalement eux et nos utilisateurs qui font du produit que nous développons ce qu’il est aujourd’hui et ce qu’il deviendra dans le futur.

D’un point de vue conciliation travail – famille, nous donnons la possibilité à nos employés de bénéficier d’horaires de travail flexibles et de plages de télétravail.

Nous encourageons la santé au travail, nous souhaitons que nos employés soient bien chez nous en leur proposant, entre autres, le comité social diverses activités. Ces dernières et l’attention que nous portons au bien-être de nos collaborateurs permettent de créer et maintenir une ambiance familiale.

8dtechnologies 04 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels éléments vous aident à attirer ET à retenir les talents?

Renée Périgny : Certains de nos collaborateurs sont là depuis le jour 1 de la création de 8D Technologies en 1996 !

Nous offrons des conditions de travail intéressantes et adaptées à notre époque, avec entre autres une politique d’horaires flexibles et de télétravail.

Mais nous pensons que c’est l’aspect humain de notre gestion qui nous permet de retenir les talents. La dynamique et la cohésion dans nos équipes sont très fortes.

Jobboom : Quelles sont les opportunités d’avancement au sein de 8D Technologies?

Renée Périgny : La première opportunité pour nos employés est de grandir, de gagner en séniorité au sein de l’organisation. Certains nous ont rejoints dans le cadre de leurs stages universitaires et ont ensuite été embauchés en contrat permanent pour continuer à travailler sur le projet qui leur avait été confié pendant le stage.

Nous offrons également l’opportunité d’évoluer sur d’autres postes. Par exemple, une personne arrivée chez nous en tant que développeur qui va démontrer de grandes qualités de gestionnaire, pourra évoluer sur un poste avec ou sans gestion d’employés. Sans gestion d’employé, il deviendra « lead » ou avec gestion d’employés, il deviendra chef d’équipe, « team lead ». C’est à dire qu’il aura comme tâche de faire évoluer les projets mais également de fixer les objectifs de l’équipe, d’évaluer les résultats de chaque membre de l’équipe mais aussi de faire de la reconnaissance au quotidien, de superviser le travail, de déléguer certaines tâches. Le manager participe également aux réflexions stratégiques de son équipe et de l’entreprise.

Il n y a pas de cheminement tout fait au sein de l’organisation mais il y a beaucoup d’ouvertures pour accompagner l’évolution de nos employés. Cela peut passer aussi par un enrichissement de leurs tâches, une évolution horizontale. Puisque nous avons la possibilité d’adapter nos postes aux atouts, compétences et souhaits de nos collaborateurs, pourquoi ne le ferions-nous pas !

Jobboom : Votre organisation est présente dans différents pays, existe-il un programme de mobilité interne ?

Renée Périgny : Nous avons déjà des échanges réguliers entre nos équipes puisque régulièrement des employés du bureau new yorkais nous rendent visite à Montréal et vice versa.

La fusion avec Motivate étant très récente, nous n’avons pas encore mis en place de programme de mobilité à proprement dit. Mais nous affichons les postes disponibles dans les deux pays.

Le 21 septembre prochain, 8D Technologies organise un 4@7 de recrutement / portes ouvertes à son bureau de Montréal. Apprenez-en plus sur leur technologie de vélo- partage qui fait rouler des systèmes à travers le monde. Parlez avec leurs équipes d’ingénierie, de production, de mobile et web, et plus encore.
Les places sont limitées ! Pour participer, inscrivez-vous en cliquant sur ce lien :https://lnkd.in/dAdHed4

Vous êtes intéressés par 8D Technologies ? Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Rencontrez un Employeur :  8D Technologies
15 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Chaque mois, Jobboom présente le portrait d’un employeur figurant parmi les chefs de file de son secteur d’activité. Il dévoile son histoire, sa culture d’entreprise, ses besoins d’embauche et ses méthodes de recrutement.

Ce mois-ci: 8D Technologies.

Manuel Darveau, directeur génie logiciel et Renée Périgny, directrice Ressources Humaines chez 8D Technologies nous parlent de l’organisation dans ses moindres détails.

Jobboom : Présenter rapidement 8D Technologies: historique et aujourd’hui

Manuel Darveau : La compagnie 8D Technologies a été fondée à Montréal en 1996, tout d’abord comme une entreprise de consultation sur l’open source et les technologies Linux qui étaient en plein essor à ce moment-là.

Ensuite en 2002, nous avons développé le nouveau système de stationnement pour la ville de Montréal afin de remplacer les anciens parcmètres qui fonctionnaient avec du change par des bornes de stationnement modernes qui acceptent les cartes de crédit.

Cette expérience avec stationnement de Montréal nous a positionnés comme un partenaire naturel lorsque la ville a décidé de déployer un système de vélopartage inspiré des modèles européens. En 2009, le système est lancé avec 500 stations et remporte un succès populaire immédiat.

Dans les années qui ont suivi, nous avons répliqué le  système Bixi à Toronto mais aussi à l’international à Londres, à Melbourne en Australie, à Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis et dans plusieurs grandes villes aux États-Unis comme Washington, Minneapolis, Boston, San Francisco et également à New York où nous avons réalisé la révision d’un système concurrent.

En 2016, c’est 24 000 000  de locations qui ont été réalisées aux États-Unis par des millions d’utilisateurs. Et aux États-Unis, 80% des locations de vélo en libre-service qui ont été réalisées l’ont été sur un système Motivate.

Plus récemment, en février 2017, 8D Technologies a fusionné avec Motivate, organisation basée à New-York. Cette fusion a largement augmenté les effectifs de l’organisation; principalement parce que nous avons maintenant des bureaux locaux dans chacune des villes où l’on opère avec des techniciens qui interviennent sur la rue, des centres d’appels, et des forces marketing et de vente.

Au bureau de 8D Technologies à Montréal, nous sommes environ 85 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial.

À  New York où se trouve la maison mère de Motivate, pour un total de 900 personnes, nous avons un effectif corporatif de 200 employés, principalement en ingénierie et en développement commercial comme à Montréal.

Jobboom : Quelles sont vos principales réalisations sur le Québec ?

Manuel Darveau : Le système de vélo en libre-service Bixi à Montréal est notre projet principal au Québec.

Nous avons également développé l’application mobile Spotcycle qui permet de savoir où se trouvent des vélos disponibles en libre-service dans une cinquantaine de villes à travers le monde.

8dtechnologies 3 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quelles sont les valeurs et les engagements  de 8D Technologies ?

Manuel Darveau : Notre mission est d’améliorer la mobilité des personnes en ville. Chez 8D Technologies, nous croyons que les systèmes de vélo en libre-service sont une des clés pour améliorer et faciliter cette mobilité, pour permettre aux habitants de faire le premier mile ou le dernier avant de rejoindre par exemple les transports en commun ou bien plus simplement d’aller faire une commission à proximité de chez eux.

On croit aussi chez 8D Technologies à la notion d’équité, c’est pourquoi nous avons dans chacune des villes où nous opérons des programmes à destination des populations à faibles revenus afin de leur permettre d’avoir accès à ces systèmes de vélo en libre-service grâce à des abonnements à prix réduit.

On pense que cela fait partie de la culture du vélo d’être très inclusif, de donner accès à des personnes de tout âge, de toutes origines, de toutes religions aux systèmes qu’on développe; une mixité à l’image des villes d’aujourd’hui.

Enfin notre premier engagement est de créer des emplois. Notre technologie est principalement développée au Québec ce qui nous a également permis de les créer et de les  conserver ici à Montréal.

Jobboom : Quels sont les principaux emplois disponibles chez 8D Technologies?

Manuel Darveau : Nous recrutons beaucoup de développeurs. Il s’agit d’un recrutement assez varié puisque nous nous développons toute la solution technologique, que ce soit logiciel ou matériel – du vélo jusqu’à l’application mobile.

Nous allons donc chercher des designers en circuit électronique, des designers au niveau firmware, des programmeurs web, mobiles, des programmeurs back end.

Jobboom : En matière de recrutement, quels sont en ce moment vos besoins principaux?

Manuel Darveau : Cela fait plusieurs années que nous développons et améliorons notre système de location de vélo et nous avons en ce moment plusieurs défis à relever.

Il nous faut d’abord faire évoluer notre plateforme pour supporter la demande. On ajoute en permanence de nouvelles fonctionnalités, on a des défis au niveau de la maintenabilité où on doit réussir à répondre à des besoins qui nous viennent des utilisateurs qui sont de plus en plus complexes.

Par exemple à New-York,  nous avons 12 000 vélos déployés et plusieurs millions de locations sont réalisées tous les mois. On cherche donc des talents qui vont pouvoir venir nous aider à l’améliorer, à le moderniser; des gens qui ont de l’expertise et de l’intérêt à développer des systèmes complexes avec des hauts volumes de données pour améliorer et moderniser notre «back office».

8dtechnologies 02 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels outils de recrutement utilisez-vous?

Renée Périgny : Nous utilisons plusieurs outils de recrutement mais le premier travail est de rédiger une description de poste complète. C’est l’outil de base pour réaliser des affichages et c’est ce qui permet de décrire précisément le poste, les tâches et de commencer à faire travailler l’imagination de nos candidats potentiels.

Nous effectuons des affichages traditionnels sur des sites de recherche d’emploi. Mais nous réalisons également des affichages sur les réseaux sociaux et dans les universités, dépendamment du nombre d’années d’expérience que nous cherchons pour le poste. Dans certaines universités, il existe des services de placements à vie avec lesquels nous collaborons. On peut donc les solliciter pour trouver un finissant afin de réaliser d’abord un stage puis éventuellement évoluer ensuite au sein de l’organisation  ou bien pour trouver un candidat avec déjà plusieurs années d’expérience professionnelle.

Nous organisons et participons également à des événements comme, par exemple, des portes ouvertes ou des salons liés à l’un de nos domaines d’affaires ce qui nous permet d’identifier et rencontrer de potentiels candidats actifs ou passifs. Aujourd’hui c’est cette approche qui fonctionne le mieux versus les affichages traditionnels.

L’entrevue est ensuite une des étapes primordiales de notre processus de recrutement. Nous utilisons des questionnaires structurés afin de pouvoir comparer sur des mêmes critères les candidats rencontrés pour un même poste. Ces critères peuvent aussi bien être d’ordre technique que de personnalité. Notre objectif est de recruter des personnes qui auront les compétences attendues pour le poste mais également qui s’adapteront à la culture de l’entreprise et de leur équipe. Nous ne recrutons pas pour 3 mois, nous souhaitons embaucher des personnes qui resteront et évolueront avec nous longtemps.

Jobboom : Quelles sont les qualités essentielles que vous recherchez chez vos employés?

Manuel Darveau : Chez 8D Technologies, ce que nous recherchons, ce sont des gens passionnés par leur travail mais qui aient aussi un grand sens de « l’ownership ». Dans notre culture d’entreprise, nous pensons que les gens doivent être en mesure de prendre des décisions, de faire des essais, de faire des erreurs, d’apprendre de celles-ci, de les corriger et de continuer. On croit aux petites équipes avec beaucoup d’autonomie avec un haut sens des responsabilités. Cela permet d’innover, d’innover plus rapidement, de développer des solutions plus complexes et plus intéressantes pour nos utilisateurs.

Il est essentiel pour nous de recruter des personnes avec un bon sens de la communication et des qualités relationnelles pour être capable de bien travailler en équipe et de maintenir une bonne ambiance de travail.

Renée Périgny : Au-delà de la passion et de la curiosité, nous recherchons des gagnants, des personnes engagées qui veulent faire avancer leur projet, leur équipe et l’organisation. Des personnes qui sont allumées par leur métier et qui sont motivées par le fait de venir à bout de leur projet pour que celui-ci sorte dans la rue afin que le public en bénéficie.

La croissance de 8D Technologies est constante depuis sa création et nous avons besoin de personnes qui aient le goût de monter dans ce train qui avance à toute vitesse.

Jobboom : Quelles sont vos qualités en tant qu’employeur? Qu’est-ce qui vous différencie?

Renée Périgny : Chez 8D Technologies, nous donnons constamment la parole à nos employés pour savoir ce qu’ils pensent. Nous écoutons bien sûr les demandes des utilisateurs pour connaitre leurs besoins mais nous écoutons aussi nos collaborateurs. C’est finalement eux et nos utilisateurs qui font du produit que nous développons ce qu’il est aujourd’hui et ce qu’il deviendra dans le futur.

D’un point de vue conciliation travail – famille, nous donnons la possibilité à nos employés de bénéficier d’horaires de travail flexibles et de plages de télétravail.

Nous encourageons la santé au travail, nous souhaitons que nos employés soient bien chez nous en leur proposant, entre autres, le comité social diverses activités. Ces dernières et l’attention que nous portons au bien-être de nos collaborateurs permettent de créer et maintenir une ambiance familiale.

8dtechnologies 04 Rencontrez un Employeur :  8D Technologies

Jobboom : Quels éléments vous aident à attirer ET à retenir les talents?

Renée Périgny : Certains de nos collaborateurs sont là depuis le jour 1 de la création de 8D Technologies en 1996 !

Nous offrons des conditions de travail intéressantes et adaptées à notre époque, avec entre autres une politique d’horaires flexibles et de télétravail.

Mais nous pensons que c’est l’aspect humain de notre gestion qui nous permet de retenir les talents. La dynamique et la cohésion dans nos équipes sont très fortes.

Jobboom : Quelles sont les opportunités d’avancement au sein de 8D Technologies?

Renée Périgny : La première opportunité pour nos employés est de grandir, de gagner en séniorité au sein de l’organisation. Certains nous ont rejoints dans le cadre de leurs stages universitaires et ont ensuite été embauchés en contrat permanent pour continuer à travailler sur le projet qui leur avait été confié pendant le stage.

Nous offrons également l’opportunité d’évoluer sur d’autres postes. Par exemple, une personne arrivée chez nous en tant que développeur qui va démontrer de grandes qualités de gestionnaire, pourra évoluer sur un poste avec ou sans gestion d’employés. Sans gestion d’employé, il deviendra « lead » ou avec gestion d’employés, il deviendra chef d’équipe, « team lead ». C’est à dire qu’il aura comme tâche de faire évoluer les projets mais également de fixer les objectifs de l’équipe, d’évaluer les résultats de chaque membre de l’équipe mais aussi de faire de la reconnaissance au quotidien, de superviser le travail, de déléguer certaines tâches. Le manager participe également aux réflexions stratégiques de son équipe et de l’entreprise.

Il n y a pas de cheminement tout fait au sein de l’organisation mais il y a beaucoup d’ouvertures pour accompagner l’évolution de nos employés. Cela peut passer aussi par un enrichissement de leurs tâches, une évolution horizontale. Puisque nous avons la possibilité d’adapter nos postes aux atouts, compétences et souhaits de nos collaborateurs, pourquoi ne le ferions-nous pas !

Jobboom : Votre organisation est présente dans différents pays, existe-il un programme de mobilité interne ?

Renée Périgny : Nous avons déjà des échanges réguliers entre nos équipes puisque régulièrement des employés du bureau new yorkais nous rendent visite à Montréal et vice versa.

La fusion avec Motivate étant très récente, nous n’avons pas encore mis en place de programme de mobilité à proprement dit. Mais nous affichons les postes disponibles dans les deux pays.

Le 21 septembre prochain, 8D Technologies organise un 4@7 de recrutement / portes ouvertes à son bureau de Montréal. Apprenez-en plus sur leur technologie de vélo- partage qui fait rouler des systèmes à travers le monde. Parlez avec leurs équipes d’ingénierie, de production, de mobile et web, et plus encore.
Les places sont limitées ! Pour participer, inscrivez-vous en cliquant sur ce lien :https://lnkd.in/dAdHed4

Vous êtes intéressés par 8D Technologies ? Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

5 mythes et réalités sur le conseiller d’orientation
14 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Avez-vous déjà consulté ou ressenti le besoin de consulter un conseiller d’orientation ? Connaissez-vous bien le rôle de ce professionnel de la carrière ?

Son principal rôle consiste à aider toute personne à évoluer sur le plan professionnel. Par exemple, il peut accompagner un jeune dans son choix d’études et de carrière, un adulte qui vit un questionnement professionnel et qui désire réorienter sa carrière et même une personne retraitée qui se trouve face à un vide professionnel et qui cherche à trouver un nouveau sens à sa vie. Bref, le conseiller d’orientation possède l’expertise pour favoriser le développement de carrière de quiconque vit une difficulté dans cette sphère de vie.

Pour démystifier le rôle du conseiller d’orientation, voici cinq mythes et réalités associés à ce professionnel :

1. L’orienteur, l’orienteuse, l’orientrice, l’orientateur ou l’orientatrice

Commençons par démystifier le NOM de ce professionnel de la carrière. Ces différents noms sont bel et bien utilisés par plusieurs et la représentation que les gens en font est également différente. Sachez que le terme exact est conseiller ou conseillère d’orientation.

Si ce nom vous paraît trop long à mentionner vous avez la possibilité de l’abréger par c.o.

2. Le conseiller d’orientation peut prédire l’avenir

Une croyance populaire est de penser que le c.o. peut deviner (avec sa boule de cristal ou sa baguette magique ?) quel métier doit exercer telle ou telle personne. Bien que cela serait merveilleux, ce n’est malheureusement pas le cas.

Pour aider une personne à découvrir un métier ou un domaine d’études correspondant à son profil, le conseiller d’orientation l’accompagne à travers l’exploration de ses possibilités, l’aide à mieux se connaître en ciblant ses intérêts, ses valeurs et ses aptitudes tout en apportant son support dans la réalisation du projet professionnel. Également, ce processus nécessite quelques rencontres pour atteindre les objectifs établis.

3. Le conseiller d’orientation est un « passeux de tests »

Il est vrai qu’à une certaine époque les c.o. utilisaient automatiquement (ou presque) des tests de toutes sortes pour aider les gens à mieux se connaître et à déterminer un projet scolaire et professionnel. Aujourd’hui, cette pratique est révolue (enfin nous l’espérons) car les tests ne remplacent pas les consultations avec le c.o. et ils ne sont utilisés qu’au besoin dans le cadre d’une démarche d’orientation pour préciser certaines caractéristiques.

Le test devient donc un outil complémentaire dans une démarche d’orientation et il ne remplace pas le conseiller d’orientation.

4. Le conseiller d’orientation est une encyclopédie

Beaucoup de personnes communiquent avec les conseillers d’orientation dans le but d’obtenir des renseignements précis en lien avec le marché du travail et les établissements d’enseignement. Par exemple, par un simple appel téléphonique, on peut leur demander : « J’ai obtenu 70% en français alors est-ce que je suis admissible au Baccalauréat en administration ? » Ou encore « Quel métier je dois choisir si je veux être certain de trouver un travail après mes études ? »

Le marché du travail est vaste et tout comme les formations, il évolue constamment. Il devient donc impossible pour le conseiller d’orientation de tout connaître sur le bout des doigts. Néanmoins, il a accès à des outils ou des banques d’information qui lui permettent de trouver les informations demandées.

5. Le conseiller d’orientation travaille seulement dans les écoles

Puisque la plupart des établissements d’enseignement offrent un service d’orientation scolaire et professionnelle, plusieurs personnes croient que c’est le seul endroit où il est possible de consulter un conseiller d’orientation. Et bien non ! Nous retrouvons le c.o. dans cinq secteurs différents, soit dans les écoles, dans les organisations, en employabilité, en réadaptation et santé mentale et en pratique privée.

Ce professionnel doit également faire partie d’un ordre professionnel, l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec, pour pouvoir porter ce titre.

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

5 mythes et réalités sur le conseiller d’orientation
13 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Avez-vous déjà consulté ou ressenti le besoin de consulter un conseiller d’orientation ? Connaissez-vous bien le rôle de ce professionnel de la carrière ?

Son principal rôle consiste à aider toute personne à évoluer sur le plan professionnel. Par exemple, il peut accompagner un jeune dans son choix d’études et de carrière, un adulte qui vit un questionnement professionnel et qui désire réorienter sa carrière et même une personne retraitée qui se trouve face à un vide professionnel et qui cherche à trouver un nouveau sens à sa vie. Bref, le conseiller d’orientation possède l’expertise pour favoriser le développement de carrière de quiconque vit une difficulté dans cette sphère de vie.

Pour démystifier le rôle du conseiller d’orientation, voici cinq mythes et réalités associés à ce professionnel :

1. L’orienteur, l’orienteuse, l’orientrice, l’orientateur ou l’orientatrice

Commençons par démystifier le NOM de ce professionnel de la carrière. Ces différents noms sont bel et bien utilisés par plusieurs et la représentation que les gens en font est également différente. Sachez que le terme exact est conseiller ou conseillère d’orientation.

Si ce nom vous paraît trop long à mentionner vous avez la possibilité de l’abréger par c.o.

2. Le conseiller d’orientation peut prédire l’avenir

Une croyance populaire est de penser que le c.o. peut deviner (avec sa boule de cristal ou sa baguette magique ?) quel métier doit exercer telle ou telle personne. Bien que cela serait merveilleux, ce n’est malheureusement pas le cas.

Pour aider une personne à découvrir un métier ou un domaine d’études correspondant à son profil, le conseiller d’orientation l’accompagne à travers l’exploration de ses possibilités, l’aide à mieux se connaître en ciblant ses intérêts, ses valeurs et ses aptitudes tout en apportant son support dans la réalisation du projet professionnel. Également, ce processus nécessite quelques rencontres pour atteindre les objectifs établis.

3. Le conseiller d’orientation est un « passeux de tests »

Il est vrai qu’à une certaine époque les c.o. utilisaient automatiquement (ou presque) des tests de toutes sortes pour aider les gens à mieux se connaître et à déterminer un projet scolaire et professionnel. Aujourd’hui, cette pratique est révolue (enfin nous l’espérons) car les tests ne remplacent pas les consultations avec le c.o. et ils ne sont utilisés qu’au besoin dans le cadre d’une démarche d’orientation pour préciser certaines caractéristiques.

Le test devient donc un outil complémentaire dans une démarche d’orientation et il ne remplace pas le conseiller d’orientation.

4. Le conseiller d’orientation est une encyclopédie

Beaucoup de personnes communiquent avec les conseillers d’orientation dans le but d’obtenir des renseignements précis en lien avec le marché du travail et les établissements d’enseignement. Par exemple, par un simple appel téléphonique, on peut leur demander : « J’ai obtenu 70% en français alors est-ce que je suis admissible au Baccalauréat en administration ? » Ou encore « Quel métier je dois choisir si je veux être certain de trouver un travail après mes études ? »

Le marché du travail est vaste et tout comme les formations, il évolue constamment. Il devient donc impossible pour le conseiller d’orientation de tout connaître sur le bout des doigts. Néanmoins, il a accès à des outils ou des banques d’information qui lui permettent de trouver les informations demandées.

5. Le conseiller d’orientation travaille seulement dans les écoles

Puisque la plupart des établissements d’enseignement offrent un service d’orientation scolaire et professionnelle, plusieurs personnes croient que c’est le seul endroit où il est possible de consulter un conseiller d’orientation. Et bien non ! Nous retrouvons le c.o. dans cinq secteurs différents, soit dans les écoles, dans les organisations, en employabilité, en réadaptation et santé mentale et en pratique privée.

Ce professionnel doit également faire partie d’un ordre professionnel, l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec, pour pouvoir porter ce titre.

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

5 mythes et réalités sur le conseiller d’orientation
12 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Avez-vous déjà consulté ou ressenti le besoin de consulter un conseiller d’orientation ? Connaissez-vous bien le rôle de ce professionnel de la carrière ?

Son principal rôle consiste à aider toute personne à évoluer sur le plan professionnel. Par exemple, il peut accompagner un jeune dans son choix d’études et de carrière, un adulte qui vit un questionnement professionnel et qui désire réorienter sa carrière et même une personne retraitée qui se trouve face à un vide professionnel et qui cherche à trouver un nouveau sens à sa vie. Bref, le conseiller d’orientation possède l’expertise pour favoriser le développement de carrière de quiconque vit une difficulté dans cette sphère de vie.

Pour démystifier le rôle du conseiller d’orientation, voici cinq mythes et réalités associés à ce professionnel :

1. L’orienteur, l’orienteuse, l’orientrice, l’orientateur ou l’orientatrice

Commençons par démystifier le NOM de ce professionnel de la carrière. Ces différents noms sont bel et bien utilisés par plusieurs et la représentation que les gens en font est également différente. Sachez que le terme exact est conseiller ou conseillère d’orientation.

Si ce nom vous paraît trop long à mentionner vous avez la possibilité de l’abréger par c.o.

2. Le conseiller d’orientation peut prédire l’avenir

Une croyance populaire est de penser que le c.o. peut deviner (avec sa boule de cristal ou sa baguette magique ?) quel métier doit exercer telle ou telle personne. Bien que cela serait merveilleux, ce n’est malheureusement pas le cas.

Pour aider une personne à découvrir un métier ou un domaine d’études correspondant à son profil, le conseiller d’orientation l’accompagne à travers l’exploration de ses possibilités, l’aide à mieux se connaître en ciblant ses intérêts, ses valeurs et ses aptitudes tout en apportant son support dans la réalisation du projet professionnel. Également, ce processus nécessite quelques rencontres pour atteindre les objectifs établis.

3. Le conseiller d’orientation est un « passeux de tests »

Il est vrai qu’à une certaine époque les c.o. utilisaient automatiquement (ou presque) des tests de toutes sortes pour aider les gens à mieux se connaître et à déterminer un projet scolaire et professionnel. Aujourd’hui, cette pratique est révolue (enfin nous l’espérons) car les tests ne remplacent pas les consultations avec le c.o. et ils ne sont utilisés qu’au besoin dans le cadre d’une démarche d’orientation pour préciser certaines caractéristiques.

Le test devient donc un outil complémentaire dans une démarche d’orientation et il ne remplace pas le conseiller d’orientation.

4. Le conseiller d’orientation est une encyclopédie

Beaucoup de personnes communiquent avec les conseillers d’orientation dans le but d’obtenir des renseignements précis en lien avec le marché du travail et les établissements d’enseignement. Par exemple, par un simple appel téléphonique, on peut leur demander : « J’ai obtenu 70% en français alors est-ce que je suis admissible au Baccalauréat en administration ? » Ou encore « Quel métier je dois choisir si je veux être certain de trouver un travail après mes études ? »

Le marché du travail est vaste et tout comme les formations, il évolue constamment. Il devient donc impossible pour le conseiller d’orientation de tout connaître sur le bout des doigts. Néanmoins, il a accès à des outils ou des banques d’information qui lui permettent de trouver les informations demandées.

5. Le conseiller d’orientation travaille seulement dans les écoles

Puisque la plupart des établissements d’enseignement offrent un service d’orientation scolaire et professionnelle, plusieurs personnes croient que c’est le seul endroit où il est possible de consulter un conseiller d’orientation. Et bien non ! Nous retrouvons le c.o. dans cinq secteurs différents, soit dans les écoles, dans les organisations, en employabilité, en réadaptation et santé mentale et en pratique privée.

Ce professionnel doit également faire partie d’un ordre professionnel, l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec, pour pouvoir porter ce titre.

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

5 mythes et réalités sur le conseiller d’orientation
11 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Avez-vous déjà consulté ou ressenti le besoin de consulter un conseiller d’orientation ? Connaissez-vous bien le rôle de ce professionnel de la carrière ?

Son principal rôle consiste à aider toute personne à évoluer sur le plan professionnel. Par exemple, il peut accompagner un jeune dans son choix d’études et de carrière, un adulte qui vit un questionnement professionnel et qui désire réorienter sa carrière et même une personne retraitée qui se trouve face à un vide professionnel et qui cherche à trouver un nouveau sens à sa vie. Bref, le conseiller d’orientation possède l’expertise pour favoriser le développement de carrière de quiconque vit une difficulté dans cette sphère de vie.

Pour démystifier le rôle du conseiller d’orientation, voici cinq mythes et réalités associés à ce professionnel :

1. L’orienteur, l’orienteuse, l’orientrice, l’orientateur ou l’orientatrice

Commençons par démystifier le NOM de ce professionnel de la carrière. Ces différents noms sont bel et bien utilisés par plusieurs et la représentation que les gens en font est également différente. Sachez que le terme exact est conseiller ou conseillère d’orientation.

Si ce nom vous paraît trop long à mentionner vous avez la possibilité de l’abréger par c.o.

2. Le conseiller d’orientation peut prédire l’avenir

Une croyance populaire est de penser que le c.o. peut deviner (avec sa boule de cristal ou sa baguette magique ?) quel métier doit exercer telle ou telle personne. Bien que cela serait merveilleux, ce n’est malheureusement pas le cas.

Pour aider une personne à découvrir un métier ou un domaine d’études correspondant à son profil, le conseiller d’orientation l’accompagne à travers l’exploration de ses possibilités, l’aide à mieux se connaître en ciblant ses intérêts, ses valeurs et ses aptitudes tout en apportant son support dans la réalisation du projet professionnel. Également, ce processus nécessite quelques rencontres pour atteindre les objectifs établis.

3. Le conseiller d’orientation est un « passeux de tests »

Il est vrai qu’à une certaine époque les c.o. utilisaient automatiquement (ou presque) des tests de toutes sortes pour aider les gens à mieux se connaître et à déterminer un projet scolaire et professionnel. Aujourd’hui, cette pratique est révolue (enfin nous l’espérons) car les tests ne remplacent pas les consultations avec le c.o. et ils ne sont utilisés qu’au besoin dans le cadre d’une démarche d’orientation pour préciser certaines caractéristiques.

Le test devient donc un outil complémentaire dans une démarche d’orientation et il ne remplace pas le conseiller d’orientation.

4. Le conseiller d’orientation est une encyclopédie

Beaucoup de personnes communiquent avec les conseillers d’orientation dans le but d’obtenir des renseignements précis en lien avec le marché du travail et les établissements d’enseignement. Par exemple, par un simple appel téléphonique, on peut leur demander : « J’ai obtenu 70% en français alors est-ce que je suis admissible au Baccalauréat en administration ? » Ou encore « Quel métier je dois choisir si je veux être certain de trouver un travail après mes études ? »

Le marché du travail est vaste et tout comme les formations, il évolue constamment. Il devient donc impossible pour le conseiller d’orientation de tout connaître sur le bout des doigts. Néanmoins, il a accès à des outils ou des banques d’information qui lui permettent de trouver les informations demandées.

5. Le conseiller d’orientation travaille seulement dans les écoles

Puisque la plupart des établissements d’enseignement offrent un service d’orientation scolaire et professionnelle, plusieurs personnes croient que c’est le seul endroit où il est possible de consulter un conseiller d’orientation. Et bien non ! Nous retrouvons le c.o. dans cinq secteurs différents, soit dans les écoles, dans les organisations, en employabilité, en réadaptation et santé mentale et en pratique privée.

Ce professionnel doit également faire partie d’un ordre professionnel, l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec, pour pouvoir porter ce titre.

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Vous êtes préoccupé par votre situation professionnelle… Pas de panique!
10 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Vous êtes préoccupé au plan professionnel? Votre emploi vous ennuie ou vous fait vivre des frustrations? Vous voulez changer d’emploi? Que faire? Pas de panique surtout! Plusieurs alternatives sont possibles mais d’abord, quelques initiatives s’imposent pour trouver des solutions.

D’abord, respirez et écoutez-vous…

Ne faites rien ou bien des activités qui vous permettent d’entrer au cœur de vous-même telles que la marche, la méditation, la randonnée en nature, etc. Des activités qui vous permettent  d’entendre et de ressentir.

Écoutez ce que vous dit votre intuition, vos petites voix intérieures, votre cœur. Ressentez votre corps. Est-il stressé ou mal en point? Soyez attentif car les réponses se trouvent en vous. Êtes-vous insatisfait des tâches, de l’ambiance, de votre supérieur, de l’équipe, du type d’organisation, des valeurs de celle-ci…? Je vous invite à décrire la situation de façon détaillée.

Observez ce qui vous donne de la vitalité dans votre parcours jusqu’à maintenant…

Réfléchissez à tous les emplois que vous avez occupés, aux tâches effectuées, à l’ambiance de travail, à l’équipe… Ainsi qu’aux formations que vous avez suivies et à chacun des cours.

Visualisez ces périodes. À quel moment vous vous sentiez bien et énergique et ceux où vous vous sentiez moins bien? Qu’avez-vous aimé? Prenez des notes et faites deux colonnes : ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Notez les mots-clés.

Exemple :

 

Les moments où vous sentiez votre énergie s’élever sont de bons indicateurs pour les choix futurs.

Parles-en…

En discutant avec d’autres personnes, ça vous aidera à éclaircir votre esprit, à obtenir d’autres idées et informations ainsi qu’à les mettre au courant de votre situation. En plus, vous aurez ainsi des alliés qui pourraient éventuellement vous donner des pistes de solutions et des contacts en lien avec vos recherches.

Comme le dit le proverbe populaire « deux têtes valent mieux qu’une ».

Posez des questions…

Vous allez à votre institution bancaire et le travailleur devant vous semble réaliser des tâches qui vous attirent, ou travailler dans un environnement qui pourrait vous plaire? Demandez-lui comment cela se passe? Vous faites venir un électricien et vous remarquez que cela doit être agréable de travailler sur la route et d’effectuer  des tâches de manière autonome? Faites-le parler de son métier.

Vous suivez une formation et vous êtes captivé par l’enseignant parce qu’il explique patiemment sa matière à toute la classe? Demandez-lui comment il en est arrivé à occuper cet emploi. Prenez des notes dans votre tableau J’aime/Je n’aime pas et poursuivez la liste de vos observations et partout où vous rencontrez des gens, c’est une opportunité pour mieux connaitre le marché du travail. Ne vous gênez surtout pas, en général, les gens aiment que l’on s’intéresse à eux et parler de ce qu’ils aiment.

Consultez des sites d’information professionnelle…

Plusieurs sites sont également disponibles gratuitement pour vous informer sur les professions et les programmes de formation. Prenez-en un et faites le tour des professions et notez celles qui vous attirent et les raisons pour lesquelles elles vous attirent.

IMT http://imt.emploiquebec.gouv.qc.ca/mtg/inter/noncache/contenu/asp/mtg941_accueil_fran_01.asp

Emploi Aveniri au Québec https://www.guichetemplois.gc.ca/pieces_jointes-fra.do?cid=10813lang=fra

Jobboom https://www.jobboom.com/carriere/

Idéalement, il serait préférable de consulter un conseiller d’orientation pour vous soutenir dans votre réflexion, pour structurer les informations recueillies et pour vous assurer de prendre une décision éclairée.  Toutefois, si cela ne s’avère pas possible, soyez proactif dans votre démarche mais surtout, ne paniquez pas car vous risquez de vous précipiter et de faire un choix qui ne vous convient pas.

Dans toute réflexion, il est important de prendre le temps de mijoter afin de faire cheminer vos idées et de prendre une décision adaptée à qui vous êtes et à votre situation.  Ainsi, vous verrez apparaître des pistes de réflexion et de solution.

Tant que vous cherchez, vous risquez de trouver. Il y a toujours une solution…

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Vous êtes préoccupé par votre situation professionnelle… Pas de panique!
9 septembre 2017 écrit par Jobboom Blog

Vous êtes préoccupé au plan professionnel? Votre emploi vous ennuie ou vous fait vivre des frustrations? Vous voulez changer d’emploi? Que faire? Pas de panique surtout! Plusieurs alternatives sont possibles mais d’abord, quelques initiatives s’imposent pour trouver des solutions.

D’abord, respirez et écoutez-vous…

Ne faites rien ou bien des activités qui vous permettent d’entrer au cœur de vous-même telles que la marche, la méditation, la randonnée en nature, etc. Des activités qui vous permettent  d’entendre et de ressentir.

Écoutez ce que vous dit votre intuition, vos petites voix intérieures, votre cœur. Ressentez votre corps. Est-il stressé ou mal en point? Soyez attentif car les réponses se trouvent en vous. Êtes-vous insatisfait des tâches, de l’ambiance, de votre supérieur, de l’équipe, du type d’organisation, des valeurs de celle-ci…? Je vous invite à décrire la situation de façon détaillée.

Observez ce qui vous donne de la vitalité dans votre parcours jusqu’à maintenant…

Réfléchissez à tous les emplois que vous avez occupés, aux tâches effectuées, à l’ambiance de travail, à l’équipe… Ainsi qu’aux formations que vous avez suivies et à chacun des cours.

Visualisez ces périodes. À quel moment vous vous sentiez bien et énergique et ceux où vous vous sentiez moins bien? Qu’avez-vous aimé? Prenez des notes et faites deux colonnes : ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Notez les mots-clés.

Exemple :

 

Les moments où vous sentiez votre énergie s’élever sont de bons indicateurs pour les choix futurs.

Parles-en…

En discutant avec d’autres personnes, ça vous aidera à éclaircir votre esprit, à obtenir d’autres idées et informations ainsi qu’à les mettre au courant de votre situation. En plus, vous aurez ainsi des alliés qui pourraient éventuellement vous donner des pistes de solutions et des contacts en lien avec vos recherches.

Comme le dit le proverbe populaire « deux têtes valent mieux qu’une ».

Posez des questions…

Vous allez à votre institution bancaire et le travailleur devant vous semble réaliser des tâches qui vous attirent, ou travailler dans un environnement qui pourrait vous plaire? Demandez-lui comment cela se passe? Vous faites venir un électricien et vous remarquez que cela doit être agréable de travailler sur la route et d’effectuer  des tâches de manière autonome? Faites-le parler de son métier.

Vous suivez une formation et vous êtes captivé par l’enseignant parce qu’il explique patiemment sa matière à toute la classe? Demandez-lui comment il en est arrivé à occuper cet emploi. Prenez des notes dans votre tableau J’aime/Je n’aime pas et poursuivez la liste de vos observations et partout où vous rencontrez des gens, c’est une opportunité pour mieux connaitre le marché du travail. Ne vous gênez surtout pas, en général, les gens aiment que l’on s’intéresse à eux et parler de ce qu’ils aiment.

Consultez des sites d’information professionnelle…

Plusieurs sites sont également disponibles gratuitement pour vous informer sur les professions et les programmes de formation. Prenez-en un et faites le tour des professions et notez celles qui vous attirent et les raisons pour lesquelles elles vous attirent.

IMT http://imt.emploiquebec.gouv.qc.ca/mtg/inter/noncache/contenu/asp/mtg941_accueil_fran_01.asp

Emploi Aveniri au Québec https://www.guichetemplois.gc.ca/pieces_jointes-fra.do?cid=10813lang=fra

Jobboom https://www.jobboom.com/carriere/

Idéalement, il serait préférable de consulter un conseiller d’orientation pour vous soutenir dans votre réflexion, pour structurer les informations recueillies et pour vous assurer de prendre une décision éclairée.  Toutefois, si cela ne s’avère pas possible, soyez proactif dans votre démarche mais surtout, ne paniquez pas car vous risquez de vous précipiter et de faire un choix qui ne vous convient pas.

Dans toute réflexion, il est important de prendre le temps de mijoter afin de faire cheminer vos idées et de prendre une décision adaptée à qui vous êtes et à votre situation.  Ainsi, vous verrez apparaître des pistes de réflexion et de solution.

Tant que vous cherchez, vous risquez de trouver. Il y a toujours une solution…

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.


First Column of Stuff

  • Here is some stuff.
  • And some more stuff
  • Still more stuff

Second Column of Stuff

  • Here is some stuff.
  • And some more stuff
  • Still more stuff

Third Column of Stuff

  • Here is some stuff.
  • And some more stuff
  • Still more stuff

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com